Les motivations pour partir en volontariat à l’international, ou pour partir en volontariat en France et Belgique sont multiples. Chacune d’elles sont propres à chacun et ont une valeur toute particulière. 
Spécifiquement, partir en volontariat catholique ou chrétien prend un sens fort pour certains.
Être envoyé en mission au nom d’un organisme chrétien c’est l’occasion de mettre sa foi en acte en vivant pleinement : 

Servir

Nombreux sont les passages de la bible qui nous exhortent à partir, à servir, à donner et à recevoir.

“Tu lui donneras largement, ce n’est pas à contrecœur que tu lui donneras. Pour ce geste, le Seigneur ton Dieu te bénira dans toutes tes actions et dans toutes tes entreprises. ” Deutéronome 15 :10 
De même à l’image du bon Samaritain, le volontaire est celui qui agit par compassion et qui voit en chacun son prochain. Il est celui qui est prêt à donner de son temps et à agir en toute humilité.

Poser son regard sur tous ses frères

Au quotidien dans sa mission et en revenant à un rythme de vie simple, le volontaire est aussi celui qui prend le temps se laisser transformer par l’attitude des plus pauvres. 

Ainsi, Jésus nous invite à poser notre regard sur chacun, en particulier sur les plus démunis, à l’image de l’obole de la veuve, qui est venu déposer tout ce qu’elle possède pour le royaume. Jésus dit : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus que tous les autres. Car tous prennent sur leur superflu ; mais elle, elle a mis tout ce qu’elle possède, tout ce qu’elle a pour vivre. » Marc 12

Parce que le volontaire est là pour “vivre avec”, chacun écoute l’invitation du Christ à admirer les actions de chaque personne qui l’entoure, et de se laisser enseigner par l’expertise de vie des plus démunis. 

Cette transformation puissante est la promesse de ne pas rentrer chez soi comme avant, la promesse que quelque part le volontariat ne se termine jamais. 

Se laisser appeler 

Le Seigneur vient et se tient là. Comme les autres fois, il appelle : « Samuel ! Samuel ! » Et Samuel répond : « Parle, ton serviteur écoute. » (1 S 3, 9-10). 

Après avoir écouté son désir intérieur de partir en volontariat à l’international ou d’être bénévole en France ou Belgique, la confiance en l’Esprit-Saint permet de croire que chaque volontaire sera envoyé là où Dieu l’attend. Il se passe quelque chose de très fort lorsque le volontaire “reçoit sa mission”, parce qu’il ne l’a pas choisie et parce qu’il a fait confiance, il rend son cœur prêt. C’est certainement à ce moment là précis qu’il devient “volontaire”.  
Un trésor précieux à garder pendant tout cette période de bénévolat.

Ainsi le Pape François dans sa lettre “Christus Vivit” invite chaque jeune à cette attitude: 
“Ose(r) être davantage, car ta personne est plus importante que quoi que ce soit. Il ne te sert à rien d’avoir ou de paraître. Tu peux arriver à être ce que Dieu, ton Créateur, sait que tu es, si tu reconnais que tu es appelé à beaucoup. Invoque l’Esprit Saint et marche avec confiance vers le grand but : la sainteté. Ainsi, tu ne seras pas une photocopie. Tu seras pleinement toi-même.” 

Le volontariat Sacré-Cœur, fondé par les religieuses du Sacré-Cœur de Jésus, est un volontariat catholique, de spiritualité ignatienne. Toute personne est bienvenue, quelque soit ses convictions.